Questions fréquentes



Qu’est-ce que la thérapie équine fonctionnelle par électrostimulation ?

La Stimulation Electrique Fonctionnelle (SEF) utilise un courant électrique pulsé pour diriger le mouvement des muscles, des tendons et des ligaments par la réplication des impulsions nerveuses motrices naturelles.
La SEF est le type de stimulation électrique le plus efficace pour réduire le stress et la fatigue.


A quel type de chevaux s’adresse les soins par électrostimulation ?

Les soins par électrostimulation s’adressent à tous les chevaux, qu’ils soient de loisir, de sport ou de course.


A partir de quel âge peut-on utiliser la stimulation électrique fonctionnelle (SEF) ?

Les soins par SEF peuvent être pratiqués sur de jeunes chevaux dès leur mise au travail. Sur les chevaux de course par exemple, on peut commencer vers l’âge de 2 ans.


Y a-t-il des contre-indications à des soins par SEF ?

Oui. Les chevaux ayant des problèmes d’ordre cardiaque ne peuvent pas subir de traitement par SEF. Il en est de même pour les chevaux présentant une fracture non consolidée, et pour les juments en gestation.


Combien de temps dure une séance par SEF ?

Tout dépend de la zone de traitement. Pour le dos la séance dure environ 1h20. Pour l’encolure environ 20min. Pour les membres environ 45 min, car ils sont toujours traités par deux.


Dans quel but utiliser un traitement par SEF ?

L’électrostimulation musculaire est utilisée à des fins thérapeutiques, dans le but de faciliter certaines composantes d’un mouvement fonctionnellement intéressant mais perturbé.
Par l’intermédiaire d’électrodes de surface, le thérapeute va stimuler électriquement certains muscles déficitaires d’une zone dans le but d’améliorer leurs fonctions.
La SEF peut également être utilisée sur des chevaux à l’entraînement afin de leur apporter souplesse et flexibilité et réduire les risques de lésions.


Le traitement par SEF est-il douloureux ?

Non. Le traitement est totalement indolore, voir même agréable. Le cheval ressent au début de la séance de la chaleur sous les électrodes puis une sorte de massage en profondeur. Le système étant parfaitement adapté au cheval, le traitement ne nécessite pas l’utilisation de tranquillisant.


Comment cela fonctionne-t-il ?

On place des électrodes à la surface de la peau du cheval, qui délivrent des impulsions électriques contrôlées. L’appareil utilise un courant de faible intensité dans le but d’obtenir une contraction musculaire physiologique similaire aux impulsions nerveuses motrices naturelles. La stimulation électrique fonctionnelle (SEF) est conçue pour stimuler les fibres motrices et sensorielles des nerfs.


Est-ce que les muscles ne sont pas traumatisés par ce type de traitement ?

Non, au contraire. Une fonction musculaire saine correspond essentiellement à une réponse cyclique de phases égales de contraction - relaxation. Le but de la SEF est de répliquer les fonctions naturelles propres de l’organisme, en redémarrant l’activité cyclique des phases de contraction - relaxation.


Combien de séances sont-elles nécessaires ?

Tout dépend du type de problème à traiter. Par exemple, pour des douleurs aiguës du dos, il faut compter 5 séances mais pour des douleurs de dos chronique, il en faudra 11.


A quels types de problèmes s’adresse le traitement par SEF ?

Le traitement par SEF peut être administré dans les cas suivants :
  • douleurs de dos récurrentes,
  • atrophie musculaire,
  • un postérieur plus faible,
  • traitement des lésions tendineuses ou ligamentaires,
  • chevaux ayant un conflit de processus épineux ou kissing spines, ou encore un chevauchement des apophyses épineuses.
Il peut être également utilisé dans le cadre de l’entretien et du bien-être des chevaux de compétition et de courses, de manière préventive.


Après combien de séances un résultat peut-il être observé ?

Chaque cas est différent, mais souvent les résultats sont très rapides. Par exemple, pour un cheval ayant de gros soucis de dos depuis de nombreuses années, nous avons pu observer des résultats satisfaisants à partir de la 7ème séance sur les 11 prévues. Sur des chevaux de sport ne présentant pas de problème particulier, les résultats sont visibles en 3 séances et ressentis par le cavalier quasiment immédiatement.


Avez-vous déjà eu un cheval qui n’acceptait pas le traitement par SEF ?

Pour le moment, non. Tous les chevaux soignés, jeunes ou plus vieux, ont très bien acceptés les soins, voire même les ont apprécié. Certains se montrent un peu anxieux au début car ils ne connaissent pas et se demandent ce qu’on va leur faire, mais une fois les 5 premières minutes passées ils commencent à se détendre, à mâchouiller, à bailler, à dormir debout.


Est-ce que les séances d’électrostimulation fonctionnelle sont fatigantes pour les chevaux ?

Oui, car les muscles travaillent en profondeur. Cela équivaut à une bonne grosse séance de travail. Ainsi, après une séance il est préférable de le mettre au paddock/pré ou de le marcher en main. L’avantage est que cela n’influe pas dans l’entraînement des chevaux car le travail habituel peut être repris dès le lendemain.


Pour un cheval au travail sans problème particulier, les soins par SEF peuvent-ils servir ?

Comme tout sportif, le cheval nécessite des soins particuliers afin de lui permettre d’évoluer au meilleur de sa forme et de répondre aux exigences de son cavalier dans les meilleures conditions. Grâce aux soins par SEF, les douleurs et contractures liées au travail quotidien seront supprimées et votre cheval aura un dos beaucoup plus souple. Afin d’optimiser le potentiel sportif des chevaux, ANIMOSTEO SAS vous recommande une séance de SEF toutes les 6 à 8 semaines.


Quelle est la différence entre les courants TENS et SEF ?

  • TENS est conçu pour stimuler les nerfs sensoriels seulement
  • TENS envoie une impulsion qui confond les voies sensorielles et bloque la sensation de douleur
  • TENS produit une forte sensation de brûlure
  • Pour obtenir un mouvement des muscles profonds, une tension élevée est nécessaire (environ 120 Volts)
  • TENS utilise une forme d’onde asymétrique. Des ajustements sont donc nécessaires pour éviter l’hébergement par l’organisme
  • SEF est conçu pour stimuler les fibres motrices et sensorielles des nerfs
  • SEF réplique l’impulsion électrique de l’organisme qui génère une réponse musculaire
  • SEF utilise les basses tensions pour obtenir un mouvement musculaire profond (entre 9 et 11 Volts)
  • SEF utilise une forme d’onde bi phasique équilibrée pour la stimulation, ainsi il n’y a pas d’accumulation d’ions


Quels sont les objectifs de la SEF ?

L’électrostimulation musculaire est utilisée à des fins thérapeutiques, dans le but de faciliter certaines composantes d’un mouvement fonctionnellement intéressant mais perturbé.
Par l’intermédiaire d’électrodes de surface, le thérapeute va stimuler électriquement certains muscles déficitaires d’une zone dans le but d’améliorer leurs fonctions.
Par la contraction électro-induite, les mouvements vont favoriser l’apprentissage moteur.


Comment la SEF aidera à améliorer la force musculaire et à réduire une atrophie ?

Une fonction musculaire saine correspond essentiellement à une réponse cyclique de phases égales de contraction – relaxation.
Le but de la SEF est de répliquer les fonctions naturelles propres de l’organisme, en redémarrant l’activité cyclique des phases de contraction – relaxation.


Comment la SEF peut réduire les adhérences lors de la cicatrisation ?

Lors d’une blessure, des adhérences se forment, immobilisant le tissu.
Une immobilisation sur une longue période est un facteur conduisant à une prépondérance d’adhérences non-fonctionnelles.
Une mobilisation des tissus lésés est une condition nécessaire à la production de tissus fonctionnels mieux organisés. Ainsi, elle offre la possibilité d’un rétablissement complet.


Comment la SEF permet-elle un traitement des muscles profonds y compris de la moelle et du bassin ?

Une des raisons qui fait que la SEF est un outil bénéfique pour le praticien équin, est la profondeur de pénétration du signal.
En effet, le signal peut atteindre 15 à 20 cm de profondeur, permettant le traitement des muscles profonds du cheval, si difficile à atteindre habituellement.
Des vidéos prises lors d’une échographie ont montré que la SEF provoque des contractions sur le muscle psoas.
Le signal n’étant pas douloureux, le cheval peut-être traité sans tranquillisant.


Comment la SEF traite-elle les tendinites et les desmites ?

Une tension due aux mouvements musculaires aidera à la réparation du préjudice et conduira vers une fonction normale des tendons et ligaments.
Chez l’homme, l’utilisation de la stimulation électrique au début du processus de remise en état de la reconstruction du ligament croisé antérieur, a amélioré la capacité fonctionnelle du genou, par rapport à ceux n’ayant pas reçu de stimulation électrique.
Chez le cheval, le ligament suspenseur est le troisième muscle interosseux, il contient des fibres musculaires striées qui comprennent 10 à 14% de sa superficie en coupe transversale.
Par conséquent, la relance des neurones moteurs dans ce tissu par SEF pour obtenir un mouvement fonctionnel, est possible.
Grâce à sa profondeur de pénétration, le SEF peut-être utilisée pour la réhabilitation du tendon fléchisseur profond.


Comment prévenir des problèmes de tendons et de ligaments ?

Une raideur ou une blessure du tendon au point d’insertion peut causer de l’inconfort et une mauvaise qualité de mouvement.
Pendant la réadaptation, la SEF va mobiliser les tendons et les ligaments associés afin d’améliorer l’amplitude et la qualité des mouvements.
Réduire la fatigue musculaire conduit à une diminution du risque de blessure.


Comment améliorer les performances ?

Après une blessure ou une chirurgie, la douleur du patient provoque des difficultés à contracter ou a détendre ses muscles. Le manque de participation des muscles rend les déplacements plus difficiles et engendre un manque d’apport sensoriel, nécessaire à une bonne coordination musculaire.
Grâce à la SEF, le muscle est encouragé à revenir à la normale par des phases de contraction et de décontraction, améliorant ainsi l’apport sensoriel nécessaire à une bonne coordination musculaire et à une amélioration des performances.


Une récupération plus rapide après une blessure ou une chirurgie ?

Le programme d’exercice typique utilisé en réhabilitation après une blessure ou une intervention chirurgicale implique une faible contrainte pour les muscles et les articulations, ainsi les fibres à contraction rapide sont peu utilisées.
Avec la stimulation électrique, ces fibres rapides peuvent être utilisées à des intensités plus élevées, ainsi elles gagnent en rapidité et en résistance.